Guilbo

L’équipe derrière l’entreprise

L’union fait la force

Créer, amener des idées sur canevas est de loin ce que je fais le mieux ! Mais pour gérer l’ensemble de tous nos projets, je fais équipe avec les meilleures des coéquipières !

Chaque artiste a une muse, une ancre, un port d'attache… Pour Guilbo, il s'agit Maude de Montigny, sa femme, qui l'accompagne dans chacun de ses projets, même les plus fous! Elle organise pour lui les plus belles rencontres, tant au niveau personnel que professionnel et sait d’emblée dans quels projets Guilbo la suivra. De concert avec Nathalie Hébert, gérante de l'artiste, Maude gère absolument tout afin de permettre à Guilbo de se concentrer sur son art. Vous avez une idée à lui soumettre ? Maude saura être à l’écoute de vos besoins afin de vous proposer la meilleure option qui soit !

La vie ne se compte pas par
les respirations, mais plutôt par
les moments qui te coupent
le souffle.

Il suffit de les provoquer.

- Guilbo
1980

Natif de Joliette, c’est dans le garage paternel que Yannick Guilbault découvre un univers artistique qui, des années plus tard, deviendra une véritable raison de vivre. Alors que son père engage un bédéiste pour réaliser le lettrage de sa remorque, le jeune Yannick se lie d’amitié avec l’artiste qui devient son mentor. À ses côtés, il s’amuse avec les pinceaux, apprend le dessin et les techniques, transformant ainsi la petite étincelle en flamme créatrice qui n’allait plus jamais s’éteindre.

2000

La vie étant remplie de rebondissements, le parcours professionnel de celui qui se fait désormais appeler Guilbo bifurque vers l’humour, la promotion d’artistes, la direction artistique et l’animation de foule sur les plateaux télé de Radio-Canada où le producteur Luc Wiseman, grand manitou de l'époque, lui donne sa première chance. Même s’il délaisse un peu sa passion première qu’est la création, il en entretient une autre, tout aussi importante : les relations humaines.

2013

En 2013, la maladie se pointe avec son lot de défis, marquant un chapitre important dans la vie de l’artiste. Avec la fougue et la force qui lui sont propres, Guilbo ressort de cette épreuve grandi et réalise un rêve quasi inavoué : vivre de sa passion, devenir enfin artiste-peintre à temps complet. Amant de la nature et des animaux, il les immortalise de manière à leur donner une âme qui nous transporte au-delà de la toile.

2015

On reconnaît un Guilbo par l’utilisation de la technique de dripping mais aussi par la poudre d’or que l’artiste souffle minutieusement sur l’œuvre, en guise de finition. Sa signature iconique, l’utilisation du noir et du gold dans ses communications, font de son art un gage d’originalité et placent Guilbo dans une catégorie à part.

2017

Si 2013 est l’année du changement, 2017 est celle de l’accomplissement pour Guilbo. À son insu, Maude, sa muse, son amoureuse et sa partenaire, inscrit l’artiste dans un concours se tenant sur la Côte d’Azur, au profit de la lutte contre le cancer. Sur 1 400 inscriptions, Guilbo est retenu parmi les 37 derniers artistes sélectionnés. Puis, l’apothéose survient : il revient à la maison avec un trophée Gemlucart, prix spécial coup de cœur du public! C’est LA mention dont il rêvait, celle-ci s’inscrivant dans sa démarche tant humaine qu’artistique.

2019

L’année 2018 marque un point tournant grâce à sa rencontre avec le Prince Albert II de Monaco dans le cadre de l’événement Bresil Monaco Gala, où il lui remet l’œuvre « Le gardien de l’océan », en hommage au Musée océanographique de Monaco. En 2019, Jérôme Ferrer offre à Guilbo l’opportunité de créer des toiles complètement éclatées pour son réputé restaurant Europea. Puis, l’artiste-peintre remet au styliste et grand couturier français Manfred Thierry Mugler une œuvre inspirée de son travail de créateur de vêtements et de parfums.

2020

Désirant redonner à la communauté et chérissant plusieurs causes, Guilbo se fait un devoir de s’impliquer socialement auprès de nombreux organismes : la Fondation Rêves d’enfants, le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer, l’Entraide pour la déficience intellectuelle, la Fondation CHRDL, la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie ainsi que plusieurs autres, ici au Québec comme en Europe et en Amérique du Sud. Le 7 mai dernier, l’encan Guilbo au profit de la Fondation Anna-Laberge a permis d’amasser 10 000 $ (sur un total de 90 000 $), soit plus de 10 % des fonds totaux amassés lors de cette soirée spéciale, qui présentait les coups de cœur de José Gaudet et Pierre Hébert! Depuis 5 ans, ce sont plus de 150 000 $ qui ont ainsi été remis par Guilbo aux causes qu’il appuie.

Ton Guilbo

personnalisé